Notre parcours, d’hier à aujourd’hui

Le XIXe siècle venait de s’achever et le capitaine Noël commandait une goélette qui effectuait le transport des marchandises sur le St-Laurent. Quand il naviguait, sa femme et ses quinze enfants veillaient au bon fonctionnement de la ferme.

 

 

 

Le temps des goélettes est révolu, mais, depuis 1883, de père en fils, on y travaille la terre à St-Jean-de-l’ile-d’Orléans. La pomme de terre étant la plus grande superficie exploitée encore aujourd’hui.

 

 

En 1993, Vincent Noël récupère des sols inactifs et développe la production de fruits de cassis, petit fruit également appelé gadelle noire. Il devint rapidement le plus grand producteur de cassis de l’est du Canada avec une production qui s’étend sur plus de 8 hectares. Il approvisionne alors les entreprises transformant le cassis en produits alcoolisés, entre autres. C’est à partir de ces fruits que « la Maison des Futailles » fabriquera « l’Orléane », crème de cassis de l’île d’Orléans, appartenant à la gamme des produits du terroir de la SAQ (Société des Alcools du Québec).

Par la suite, en 2001, la ferme du Capitaine Noël a ajouté à ses activités la transformation des petits fruits de l’île d’Orléans. Elle offre alors une gamme de produits artisanaux commercialisée sous l’appellation « Les Saveurs de l’Isle d’Orléans ». En avril 2005, M. Noël a vendu cette dernière qui ne suffisait plus à rencontrer son objectif premier, celui de transformer son cassis et ce, dans le but d’aborder de nouveaux marchés.

Un an plus tard, convaincu par ses recherches scientifiques, M Noël prend le virage de la culture biologique. La santé faisant partie de ses priorités, il tient à donner une plus value à son cassis.

Depuis, ses cultures fruitières sont certifiées biologiques. Ce sont ces mêmes cultures qui seront ensuite transformées à la Vinaigrerie Tradionnelle Cassis-Isle d’Orléans qui a vu le jour en 2007.  En plus du cassis, d’autres petits fruits sont transformés à la Vinaigrerie tels que le bleuet (3 variétés), la camerise, la cerise (6 variétés), la gadelle blanche et rouge, la prune (5 variétés) ainsi que la lavande.

Nos projets futurs

Dans un avenir rapproché, nous serons en mesure de perpétuer l’héritage de 4 générations en ouvrant les portes de la vinaigrerie au public.  Les gens découvriront et vivront une partie de l’histoire à même un lieu significatif de l’époque « du marchand de vinaigre ». L’auto-cueillette de cassis, cerises, prunes, bleuets et groseilles sera proposée.

Grande réussite en médecine estkamagra oral jelly. L’étude a révélé des résultats surprenants. Tous les médecins principaux recommandent de faire un achat de ce produit.Chaque acheteur se sent le plein bénéfice. Il est important d’observer le mode de réception et pendant l’heure du coucher sinon l’action ne sera pas limitée dans leur occurrence manifestée.